En guise de bilan de l’année écoulée, voici une liste des livres que j’ai lus en 2019. En tout, 42 livres. Pour moitié des romans et pour moitié des essais.

5 janvier 2019 : Corruption, Don Winslow

  • Comment je suis tombé dessus : emprunté à un ami durant les vacances, j’ai dû fuir un livre plus compliqué
  • Une chose retenue : la force de la police new-yorkaise qui tient notamment à cette capacité à faire corps en tant qu’institution. Impressionnant et flippant à la fois

12 janvier 2019 : La chute de la CIA, Robert Baer

  • Comment je suis tombé dessus : dans ma liste de lecture depuis longtemps, j’étais tombé sur Robert Baer dans un reportage
  • Une chose retenue : le personnage de l’espion, à la fois cow-boy rustique et dont la principale occupation consiste à discuter avec des gens dans des cocktails

20 janvier 2019 : Introduction à la pensée complexe, Edgard Morin

  • Comment je suis tombé dessus : curiosité pour Edgard Morin, j’ai voulu attaquer par un livre accessible
  • Une chose retenue : la volonté de dépasser la notion d’opposition entre les termes pour jouer sur leur complémentarité (plutôt ying et yang que bien contre mal…)

24 janvier 2019 : Cinq petits cochons, Agatha Christie

  • Comment je suis tombé dessus : Julia lit et relit Agatha Christie régulièrement et avidement. Il fallait que j’essaye !
  • Une chose retenue : le dénouement, où Hercule Poirot effeuille la réalité pour montrer qui est le coupable

2 février 2019 : Ils vécurent heureux et n’eurent pas d’enfants, Meghan Daum

  • Comment je suis tombé dessus : Julia a trouvé ce livre passionnant et a proposé de le traduire en français
  • Une chose retenue : beaucoup de témoignages d’universitaires américains. Ça serait intéressant de coupler ces témoignages avec des données démographiques. Que diraient des allemand.es (qui ont un faible taux de natalité) de cette question ?

3 février 2019 : La communication non-violente au quotidien, Marshal Rosenberg

  • Comment je suis tombé dessus : je voulais me former à la communication non-violente, mais on m’a conseillé de lire les livres. Or, celui-là n’est pas le bon !
  • Une chose retenue : Marshal Rosenberg a fait une carrière (et pleins de livres) sur un seul concept. Est-ce admirable ou gênant ? Mon cœur balance

23 février 2019 : La dynamique du capitalisme, Fernand Braudel

  • Comment je suis tombé dessus : vu sur l’étagère de copains, Gaelle et Henri, qui me l’ont recommandé
  • Une chose retenue : le rôle des villes dans le développement du capitalisme et l’importance des échanges marchands pour la prospérité

15 mars 2019 : Gagner la guerre, Jean-Philippe Jaworski

  • Comment je suis tombé dessus : j’avais lu Janua Verra du même auteur, prêté par un ami, Henri
  • Une chose retenue : la complexité des jeux de pouvoir dans cet univers génial

17 mars 2019 : Saison Brune, Philippe Squarzoni

  • Comment je suis tombé dessus : prêté par un ami, collectionneur de bédés
  • Une chose retenue : tout était déjà connu en 2010, voire avant… et à quel point c’est puissant d’exposer un problème dans sa complexité, de manière froide et documentée

30 mars 2019 : Qu’est-ce que la philosophie, Gille Deleuze et Félix Guattari

  • Comment je suis tombé dessus : mon ambition de lire de la philosophie, au-delà de ce que je suis capable de comprendre
  • Une chose retenue : il y a des niveaux d’abstraction qui ne sont pas facile à atteindre !

7 avril 2019 : La convivialité, Ivan Illich

  • Comment je suis tombé dessus : il était dans les étagères de mon père
  • Une chose retenue : la possibilité d’une critique globale de la technologie comme moyen qui finit toujours par se retourner contre ses fins (la médecine qui finit par endommager la santé par ex.)

18 avril 2019 : Tropiques de la violence, Natacha Appanah

  • Comment je suis tombé dessus : Julia l’avait, pendant un trajet en train, je lui ai piqué
  • Une chose retenue : cette image des enfants de mayotte, soumis à la violence et à la misère

28 avril 2019 : Les furtifs, Alain Damasio

  • Comment je suis tombé dessus : acheté à sa sortie, j’avais bien apprécié la Horde du Contrevent
  • Une chose retenue : la volonté de produire de l’imaginaire positif, dans un monde qui ne semble pas si éloigné. En revanche, où est le réchauffement climatique ? Et la fin du pétrole ?

1er mai 2019 : Eloge du carburateur, Matthew B Crawford

  • Comment je suis tombé dessus : conseillé par Anne-Laure, une collègue
  • Une chose retenue : le management est l’art de dire à d’autres gens comment se conformer

19 mai 2019 : On grand strategy, John Lewis Gaddis

  • Comment je suis tombé dessus : j’ai dû tomber sur le livre en regardant des trucs sur internet…
  • Une chose retenue : la parabole du Renard et du Hérisson. Et le fait de se tourner vers les classiques plutôt que vers les sciences humaines pour comprendre le monde, l’homme.

30 mai 2019 : Une histoire d’amour et de ténèbre, Amos Oz

  • Comment je suis tombé dessus : livre chaudement recommandé par mon cousin
  • Une chose retenue : le parcours incroyable de cette génération de gens, juifs, qui sont nés et ont grandi en Europe central, dans un espace-temps qui devait leur paraitre éternel mais qui n’existe plus, puis sont allé créer Israël
Une belle illustration d’un « hérisson », au sens cité par Lewis Gaddis : « Ben Gourion, malgré Platon et Spinoza, n’était pas un intellectuel. Loin de là. A mon sens, c’était un paysan visionnaire. Il y avait chez lui quelque chose de primitif, d’un autre âge. Une spontanéité biblique, une volonté pareille à un rayon laser. Dans sa jeunesse, à Plonsk, en Pologne orientale, il était mû par deux idées fixes : les juifs devaient rétablir leur patrie sur la terre d’Israël, et il était celui qui devait les guider. Il n’en a jamais dévié. Il y a subordonné toute chose.
C’était un homme honnête et féroce, et comme la plupart des idéalistes le prix à payer importait peu. Ou peut-être avait-il à cette question une réponse toute prête : ça coûtera ce que ça coûtera. »

31 mai 2019 : Pays bas les pieds sur terre, Gérald de Hemptinne

  • Comment je suis tombé dessus : prêt de nos hôtes lors d’un séjour à La Haye
  • Une chose retenue : appris l’existence d’un « Ministère des digues », ou quelque chose comme ça, sorte d’institution publique quasi sacrée qui a pour rôle de garantir la sécurité du pays par rapport aux risques d’inondation et dont le budget est à l’écart des débats. Inspirant !

1er juin 2019 : Une autre fin du monde est possible, Pablo Servigne, Raphaël Stevens et Gauthier Chapelle

  • Comment je suis tombé dessus : j’avais lu les précédents des 3 compères
  • Une chose retenue : la volonté de transformer en énergie positive et en perspective constructive cette notion d’effondrement, via l’éco-féminisme et le travail qui relie

2 juin 2019 : Richard III, Shakespeare

  • Comment je suis tombé dessus : dans la série, on lit les classiques !
  • Une chose retenue : la tactique de Richard III, qui, après chaque crasse qu’il fait revient voir sa victime et lui dit : « aller, on redémarre à 0 ? »

13 juin 2019 : Histoire de la sexualité 1 — La Volonté de savoir, Michel Foucault

  • Comment je suis tombé dessus : trouvé dans une bouquinerie, j’avais adoré Surveiller et Punir
  • Une chose retenue : la « sexualité » n’est pas une libération, mais une façon pour le Pouvoir de contrôler encore plus nos corps. Encore une fois, nos représentations évidentes sont “fausses”, là pour masquer les jeux de pouvoir…

17 juin 2019 : Les Mots sont des Fenêtres, Marshall Rosenberg

  • Comment je suis tombé dessus : le bon livre, de base, sur la Communication Non Violente
  • Une chose retenue : derrière un côté « oui-oui », la CnV est une position assez radicale qui responsabilise grandement et ne laisse aucune place à la commisération

20 juin 2019 : Parle leur de bataille, de roi et d’éléphants, Mathias Enard

  • Comment je suis tombé dessus : il trainait chez mon père
  • Une chose retenue : l’étrange rapport au corps de Michel Ange
« je ne cherche pas l’amour. Je cherche la consolation. Le réconfort pour tous ces pays que nous perdons depuis le ventre de notre mère et que nous remplaçons par des histoires, comme des enfants avides, les yeux grands ouverts face au conteur. »

15 juillet 2019 : Homo domesticus, James C Scott

  • Comment je suis tombé dessus : prêté par un collègue
  • Une chose retenue : Fun fact. Le petit air glacière du 16ème siècle en Europe serait peut être lié à l’arrêt de la culture sur brûlis des peuples d’Amérique du nord, suite à l’apparition des maladies européennes qui les ont décimés. Everything is connected.

29 juillet 2019 : Guerre et paix I, Tolstoi

  • Comment je suis tombé dessus : c’est la lecture de On Grand Strategy qui m’a convaincu de lire Tolstoi
  • Une chose retenue : les humeurs du Prince André, entre dépression, retrait et illumination
« Il leur raconta l’affaire de Schoengraben exactement comme le font d’ordinaire ceux qui ont pris part à une bataille, c’est-à-dire comme ils auraient voulu qu’elle se fût déroulée, comme ils l’ont entendu raconter par d’autres comme il le faut pour enjoliver leur récit, mais nullement comme les choses s’étaient passées en réalité » (p.302)

1er août 2019 : Le Bonheur était pour demain, Philippe Bihouix

  • Comment je suis tombé dessus : j’avais découvert Bihouix par ses vidéos sur Thinkerview je crois
  • Une chose retenue : Bihouix est clairement un renard, qui nuance ses propos et qui est donc probablement meilleur à prédire l’avenir

4 août 2019 : Le miracle Spinoza, Frédéric Lenoir

  • Comment je suis tombé dessus : cadeau d’une collègue, Audrey
  • Une chose que j’ai retenue : ça prend quelques années à écrire l’Ethique. Je me demande à quoi ressemble une journée à produire une œuvre comme ça…

10 août 2019 : Toutes les vagues de l’Océan, Victor del Arbol

  • Comment je suis tombé dessus : prêté par des copains, Gaelle et Henri
  • Une chose que j’ai retenue : la description du goulag et de la Sibérie, qui met du concret sur ces réalités abstraites présentées en cours d’histoire. Comment la géographie peut être un moyen d’extermination…

11 août 2019 : Nos cabanes, Marielle Macé

  • Comment je suis tombé dessus : Julia l’avait à la maison et elle avait été citée dans un cours de Patrick Boucheron que j’écoutais
  • Une chose que j’ai retenue : la forme du texte, assez étrange, très poétique et engagée

30 août 2019 : Guerre et Paix II, Tolstoï

  • Comment je suis tombé dessus : finalement, j’avais envie de continuer Guerre et Paix !
  • Une chose que j’ai retenue : la vision de l’histoire de Tolstoi, complètement déterminée, sans aucune trace de libre arbitre, qui fait réfléchir…
A propos de Koutouzov, le général : « Tel est le sort des hommes qui ne sont pas grands, non du grand homme que l’esprit russe ne reconnaît pas, mais de ces rares hommes, toujours solitaires, qui, devinant la volonté de la Providence, y soumettent leur propre volonté. La haine et le mépris des foules punissent ces hommes de leur pénétration des lois suprêmes. » (p.605)

17 septembre 2019 : La fin de l’homme rouge, Svetlana Aleksievitch

  • Comment je suis tombé dessus : j’avais envie de rester en Russie après Guerre et Paix, Julia m’a conseillé ce bouquin
  • Une chose que j’ai retenue : c’est incroyable la puissance des récits pour « comprendre » une époque. Ca incarne le drame concret qu’a été l’Union Soviétique et sa chute.
« Il y a trop de choses qui ont changé dans nos vies, et les livres n’en parlent pas. Les romans russes ne vous apprennent pas comment réussir dans la vie. Comment devenir riche… » (p.43)

18 septembre 2019 : Qu’est-ce que la pop philosophie, Laurent de Sutter

  • Comment je suis tombé dessus : une amie, Camille, me l’avait donné, il était depuis un moment dans ma pile des livres à lire
  • Une chose que j’ai retenue : on peut faire un livre à la fois léger et difficile d’accès

13 octobre 2019 : Le chant des pistes, Bruce Chatwin

  • Comment je suis tombé dessus : Henri me l’avait chaudement recommandé
  • Une chose que j’ai retenue : la peur de l’an mil, qui aurait paralysé les sociétés du moyen-âge
« Dans son chapitre intitulé « Le problème des terreurs », Focillon montre comment, il y a exactement mille ans, l’Occident fut paralysé par les mêmes terreurs que mettent en avant les fanatiques qui se font passer pour des hommes d’Etat. La phrase « Mundus senescit », « le monde vieillit », traduisait un pessimisme intellectuel profond, tout autant qu’une conviction « religieuse » selon laquelle le monde était un corps vivant qui, ayant dépassé le stade de la maturité, était voué subitement à la mort.
Les sources de la terreur étaient triples.
1 — Dieu détruirait sa création dans des nuages de feu et de souffre
2 — Les légions du diable feraient irruption par l’est.
3 — Les épidémies anéantiraient la race humaine.
Et cependant la grande peur passa. L’an mil arriva et s’en fut. Une nouvelle société « ouverte » prit naissance. Comme l’évêque Glaber l’écrivit en des termes les plus fleuris qui soient : « Trois ans après l’an mil, la Terre se couvrit d’une blancue robe d’église. » » (p.300)

20 octobre 2019 : La lionne blanche, Henning Mankel

  • Comment je suis tombé dessus : il était dans la bibliothèque, j’avais envie de lire un truc facile
  • Une chose que j’ai retenue : la place très particulière des Boers, en Afrique du Sud. Comment, comme l’a montré Todd, une société entourée d’ennemis peut tendre à devenir très égalitaire.

29 octobre 2019 : Sapiens, Yuval Noah Harari

  • Comment je suis tombé dessus : je l’avais depuis un moment mais je ne voulais pas lire, par snobisme
  • Une chose que j’ai retenue : sa thèse sur le fait que toutes nos constructions sont en réalité des histoires est assez éclairante

30 octobre 2019 : Le pragmatisme, William James

  • Comment je suis tombé dessus : je me sentais attiré depuis longtemps par la position pragmatiste et je l’ai vu dans une bouquinerie
  • Une chose que j’ai retenue : la vision des théories comme des instruments
« l’existence des divers modes de pensées […], chacun répondant admirablement à certaines fins, mais tous en conflits les uns avec les autres et aucun ne pouvant garantir la vérité absolue qu’il prétend posséder, ne devrait-elle aps favoriser l’hypothèse pragmatique selon laquelle nos théories sont des instruments, des moyens que trouve l’esprit pour s’adapter à la réalité, plutôt que des révélations ou des réponses gnostiques à ce monde énigmatique créé par Dieu ? » (p.221)

10 novembre 2019 : Le champignon de la fin du monde, Anna Tsing

  • Comment je suis tombé dessus : le livre avait été cité par Patrick Boucheron dans un cours de lui que j’écoutais
  • Une chose que j’ai retenue : la primauté de la relation sur l’identité. On est d’abord quelque chose au sein d’un contexte, d’un tissu d’interdépendances, avant d’être quelque chose en soi… (synthèse plus complète ici)
« Le spectre que beaucoup tentent de ne pas voir est une réalité simple — le monde ne sera pas « sauvé » […]. Si on ne croit pas dans un futur révolutionnaire mondial, on doit vivre (comme, en fait, cela a toujours été le cas) dans le présent. » (p.33)

11 novembre 2019 : Un cœur simple, Flaubert

  • Comment je suis tombé dessus : recommandation de Julia
  • Une chose que j’ai retenue : la relation de dévouement de Félicité à la famille qu’elle sert

18 novembre 2019 : Paperboy, Pete Dexter

  • Comment je suis tombé dessus : cadeau de Julia, qui sait que j’aime beaucoup les polars
  • Une chose que j’ai retenue : le père qui, quand il stresse, aiguise ses couteaux. A certaines périodes, il était impossible de mettre la main dans un tiroir sans s’écorcher…

9 décembre 2019 : L’éducation sentimentale, Flaubert

  • Comment je suis tombé dessus : une volonté de lire les classique et le fait que j’avais bien aimé Un cœur simple
  • Une chose que j’ai retenue : le rapport du narrateur (et donc du lecteur) avec Frédéric, qui est à la fois attachant mais aussi moqué, tourné en dérision
« Frédéric pensait à la chambre qu’il occuperait là-bas, au plan d’un drame, à des sujets de tableau, à des passions futures. Il trouvait que le bonheur mérité par l’excellence de son âme tardait à venir. » (p.4)

19 décembre 2019 : La frontière, Don Winslow

  • Comment je suis tombé dessus : Julia l’a ramené à la maison
  • Une chose que j’ai retenue : les luttes sans fin de pouvoir entre barons de la drogue et la stratégie de Caro, qui se veut l’élément neutre, sage, pour en réalité essayer de prendre le pouvoir

23 décembre 2019 : Making Things Work, Yaneer Bar Yam

  • Comment je suis tombé dessus : Yaneer Bar Yam est un chercheur en système complexe, qui travaille avec Nassim Taleb et que j’ai découvert via un tweet de ce dernier sur Twitter
  • Une chose que j’ai retenue : regarder les systèmes politiques avec le prisme des systèmes complexes peut permettre de s’affranchir de l’alternative libéralisme versus système centralisé, en posant la question de l’adéquation de l’organisation avec la tâche (les systèmes centralisés ne permettent pas de gérer des tâches très complexes)

25 décembre 2019 : Le Monde de Rocannon, Ursula Le Guin

  • Comment je suis tombé dessus : Ursula Le Guin était citée notamment dans le livre de Anna Tsing et c’est une auteure reconnue que je n’avais jamais lu
  • Une chose que j’ai retenue : la capacité à amener délicatement la description d’un monde fantastique